Back to the top

Vita Schmidt

VITA SCHMIDT

Enfant de la musique, Vita Schmidt grandit d’abord à Oslo dans une maison étudiante avec ses parents. Elle y reçoit ses premiers cours de musique par des artistes vivant la maison, et n’hésite pas à chanter ses chansons préférées dont « Je Ne Regrette Rien » à chaque occasion festive.

Plus tard, après avoir déménagé à Paris pour le lycée, elle fonde avec des amis son premier groupe de rock, Victory Notebook. Le groupe de lycéens enchaîne les tremplins et les concerts et jouent déjà des scènes telles que la Boule Noire, le Trabendo, la Scène Bastille et le Batofar. Ils passent aussi plusieurs fois en live à la radio, dans l’émission « Les Filles du Mouv’ » (2007). Vita part ensuite étudier le chant et la musique aux Etats Unis, à l’université Berklee College of Music. Elle y apprend la théorie de la musique et travaille l’écriture de chansons.

Elle y rejoint pendant plusieurs années le groupe engagé de Reggae/Hip Hop, Endangered Speeches, un groupe déjà bien intégré dans la scène bostonienne qui enchaîne les concerts et les premières parties d’artistes réputés (Talib Kweli, The Pharcyde…). Elle y rencontre également les compositeurs de Drew ofthe Drew et de Loose Willis, avec qui elle entame des collaborations. Retournant à Paris après 4 années importantes qui ont fortement imprégné son cursus musical et qui l’ont ramené vers son premier amour d’adolescence, la musique Soul, Vita écrit d’abord un EP en français, en collaboration avec Son’Or Production. Le EP ne sort finalement pas en son intégralité, mais un morceau et retenu et exploité, « L’enfant Que J’ai Eté » (2014).

S’intégrant petit à petit à la scène musicale française, Vita rencontre plusieurs producteurs qui s’intéressent à son style d’écriture ainsi qu’à sa capacité d’écrire en anglais. Avec le dj-producteur Klosman, elle sortira un premier son intitulé « Red Lights » (2015), qui fait le tour des listes house un peu partout dans le monde, figurant entre autre dans les set-lists de David Guetta et de Hardwell.

Leur deuxième collaboration, intitulée « All In » (2017), signée chez Mixmash Records, fut aussi très bien reçue. Puis, un featuring avec Uppermost, sur le titre « Hold Me Up » (2016), offre à Vita ses premiers placements radio et télé en France (Virgin Radio, Radio FG, MTV, D8). Fondant en 2016 le Vita Schmidt Sextet, elle se produit avec ses chansons originales sur plusieurs scènes parisiennes : Le Petit Bain, La Dame de Canton, La Maison de Norvège, Les Ecuries, Le Petit Balcon… Les compositions enfin prêtes et assumées, le groupe enregistre son premier album en 2018, sous un nouveau nom, Vermeil.

Watch Vita Schmidt

© Colligence Records